La domotique, un allié pour réduire le coût de l’énergie

L’efficacité de la domotique sur la réduction d’énergie n’est plus un secret. En France, les sondages montrent que de plus en plus d’entreprises françaises se lancent dans le marché de la domotique. Industriels et distributeurs sont optimistes sur ce point car le taux d’accroissement du marché est estimé à 200% en 2017. Ces quelques lignes nous en disent plus sur cette course pour l’économie d’énergie.

La place de la domotique dans les foyers français

Existant depuis plus de trente années en France, la domotique est encore difficile à définir par les  français. Manque de connaissances, rétention d’informations de la part des architectes et constructeurs ou tout simplement le fait de toujours faire appel à des électriciens non qualifiés pour les travaux, tout pousse à croire que c’est l’une des raisons de la réticence des français à l’adoption de l’automatisation de l’habitat. D’après les affirmations, force est de constater que pour beaucoup, la domotique coûte cher et qu’elle n’est accessible que pour les riches. Faux, la domotique n’est pas forcément un gros gadget difficile à utiliser et qui coûte une fortune.

Aujourd’hui, l’automatisme existe déjà à travers tous les équipements pratiques au quotidien, ne citant que les systèmes de fermetures incluant portes, stores et portails, les contrôle d’accès comme les alarmes et vidéosurveillances sur ce site, la gestion de l’énergie dont le chauffage, l’éclairage, les appareils électrodomestiques, le confort acoustique, etc. Cela inclut toutes les techniques nécessitant l’électronique, le physique de l’habitat, l’informatique, la télécommunication, l’automatisme, tout ce qui peut être contrôlé à distance. Leur prix varie selon leur marque et leur puissance. Afin que chaque individu puisse trouver le confort optimal, ces objets connectés sont aussi disponibles en format adapté aux personnes dépendantes et handicapées.

Économie d’énergies et financière assurée

Offrir confort au quotidien et optimiser la consommation d’énergies, tels sont les raisons d’être de la domotique. Comment ça marche ? Connectés à un ordinateur central (par exemple un  mini-serveur sous Linux) à l’aide du WiFi ou via Internet, les appareils domestiques sont dispersés en réseau électrique ou en réseaux de câbles. Tout fonctionne comme des applications sur une télécommande où tout est programmé. Cela évite les appareils mis en veille, le gaspillage du chauffage et d’éclairage qui sont sources des principales dépenses d’énergies dans le foyer. L’adoption de la domotique peut réduire considérablement la facture d’énergie, soit une baisse minimum de 6 à 10%. Ce chiffre peut baisser jusqu’à 30% en fonction des équipements et matériels utilisés, se renseigner auprès de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) ou auprès de votre fournisseur en énergie.