Créer son scénario domotique

smart home scenarioScenario domotique simple mais efficace

L’exercice exige un peu de logique et nous allons prendre un exemple pour mieux se représenter le processus.

Supposons que je veuille actionner un relais (3) (pour fermer mes volets, éteindre mes lumières ou tout autre fonction) sous certaines conditions.

Les conditions vont pouvoir être liées à une détection de présence ou à tout autre information telle que température, luminosité, seuil élevé de CO2 etc…

Ces conditions peuvent aussi être liées à une plage horaire (1) ou un jour (2) de la semaine (les enfants étant à la maison le mercredi après-midi, je veux des conditions de chauffage différenciées).

Je peux donc associer 2 conditions entre elles avec un opérateur logique (5 ) dont la valeur peut être : ET, OU inclusif, OU exclusif.

Les éléments associés entre eux par l’opérateur peuvent être des horaires, des entrées physiques telles que capteur ou interrupteur relié à l’une des entrées du mini serveur, mais aussi des entrées virtuelles comme par exemple l’appui sur un bouton sur l’écran de mon Smartphone pour activer mon chauffage à distance quand je reviens de vacances.

Le signe égal (4) sépare le résultat du scénario (3) des capteurs (6) qui le conditionnent. Le résultat du scénario peut aussi être le mode (confort, hors gel, veille etc…) d’un fil pilote de contrôle de chauffage électrique (7).

La différence entre un collector et un relais est que le collector est limité à la fermeture d’un circuit de courant de maximum 300 mA (mais peut actionner un relais externe pour par exemple activer un circuit de très grosse puissance) alors que le relais peut contrôler un circuit allant jusqu’à 10 Ampères.